Ville : Montsinery-Tonnegrande

Distance : Aire de stationnement / Vestiges, 1,1 Km

Type : Aller / Retour

Difficulté : Facile

En suivant ce parcours, vous trouverez les vestiges de l'un des trois établissements pénitentiaires spéciaux du territoire de l'Inini. Erigé au début des années 1930 sur le domaine d'une habitation coloniales, le camp de Crique-Anguille accueillit, jusqu'à se fermeture en 1946, près de 300 condamnés venant de l'ancienne Indochine. L'établissement, bâti sur des reliefs, comprenait un quartier administratif, un quartier de tirailleurs et un quartier pénitentiaire. Ce camp devait être le point de départ d'une piste desservant les principaux placers de l'Inini jusqu'au bassin du Maroni. Théâtre de l'ambition coloniale où se jouèrent des drames humains, ce lieu de mémoire fut acquis de la famille Iles en 2012 par le Conservatoire du littoral.

L'intérêt de ce site ne réside pas uniquement dans son caractère historique. Ce territoire présente aussi une biodiversité étonnante. Sur le chemin de la rivière de Tonnégrande, vous pourrez peut-être apercevoir le porte-éventail roi Onychorhynchus coronatus, moucherolle vivant en sous-bois de forêt marécageuse, ou admirer le palmier Bactris nancibaensis, espèce andémique du nord de la Guyane, intégralement protégé.

Il s'agit d'un site naturel protégé par le Conservatoire du Littoral et se situe sur la commune de Montsinery-Tonnegrande.